A propos de la SQH

Les buts de la SQH

Les buts de la Société Québécoise d’Hypnose (SQH) sont de stimuler la recherche, la discussion et la publication de travaux relatifs à l’étude scientifique et aux applications de l’hypnose.  La SQH favorise la coopération entre les disciplines scientifiques qui s’intéressent à l’étude et aux applications de l’hypnose. Elle établit des normes de formation et de pratique professionnelle dans le domaine particulier de l’hypnose et elle encourage ses membres à maintenir les normes professionnelles et scientifiques les plus élevées, dans l’usage de l’hypnose et l’exercice de leur profession.

Constitution

La Constitution de la (SQH) s’inspire fortement du modèle de l’International Society of Hypnosis (ISH). Elle n’admet que des psychologues, des dentistes et des médecins désireux d’approfondir leur connaissance de l’hypnose. Elle veut contribuer à l’avancement des connaissances sur l’hypnose. Elle encourage les travaux et les échanges relatifs à l’étude scientifique et aux applications cliniques de l’hypnose.

La SQH est une société essentiellement interdisciplinaire.

Conseil d’administration

  • Mme Françoise Agi Spatz, présidente
  • Mr. Jacques Desaulniers, président sortant
  • Mme Céline Castillo, vice-présidente
  • Mr. Gilles Michel Ouimet, vice-président aux communications
  • Mme Pauline Bernier, secrétaire
  •  Trésorière, poste vacant
  • Mr. David Ogez, représentant des psychologues et psychothérapeutes
  • Mr. Jean-François Courval, représentant des médecins

 La Société Québécoise d’Hypnose s’inscrit dans un esprit de service, de formation et de recherche.

Affiliation

Depuis le 1er juillet 2020, la Société québécoise d’Hypnose est inscrite au Registre de la TPS/TVH. Par conséquent, les taxes sont chargées à toute vente ou service rendu par la SQH.

Depuis 1998, la SQH est une constituante de l’International Society of Hypnosis, sous le numéro 48, ce qui facilite l’accès des membres de la SQH aux services offerts par cette société internationale majeure (ateliers de formation, publications, congrès etc.).

Déontologie

Chaque membre de la SQH est déjà soumis au code de déontologie de sa profession d’appartenance. Il adhère au Code d’éthique de la société. Un comité de discipline et un comité de révision permettent de parer à d’éventuels écarts de pratique. Les statuts et règlements en vigueur sont basés sur les meilleures assises scientifiques et professionnelles.

Congrès

Le congrès statutaire annuel est le principal lieu de rencontre, en dehors des groupes de travail particuliers. La participation aux activités de la Société constitue un excellent moyen de parfaire ses connaissances théoriques et pratiques, et de maintenir un réseau actif d’échanges et de formation continue.